Charlène de Monaco, danger de mort, propos controversés, Albert furieux

Les ardeurs de Charlène de Monaco ont cette fois été calmées par le prince Albert, suite à la mort d’un surfeur. Pas question qu’elle brise le silence à sujet.

Ce week-end, comme le rappelle le Parisien dans son édition du 8 juin, un surfeur a perdu la vie après avoir été attaqué par un requin au large
d’une plage très fréquentée de la côte australienne. C’est la troisième attaque mortelle de requin dans ce pays depuis le début de l’année.

Loading...

Mais cette fois, la première dame du Rocher n’a pas brisé le silence sur ce drame.
Il y a deux ans comme le rappelait le magazine  » Frau Aktuell », la maman des adorables Gabriella et Jacques s’était attirée les foudres de la famille d’un surfeur tué à la Réunion suite à des propos controversés.

«Je suis désolée pour ce jeune surfeur, disait-elle. Mais il n’avait pas à nager dans ces eaux sales, particulièrement attirantes pour les requins, et, du reste, interdites à la baignade ».

« On tue 1 million de requins par an, eux ont fait 20 morts à la Réunion depuis 2011. Sans ces prédateurs, la planète ne fonctionnerait pas comme il se doit. Ce que préconise (le surfeur) Slater met en danger l’écosystème », expliquait-t-elle.
Finalement, elle avait présenté ses excuses à une associations de victimes.