Plusieurs facteurs font croire à une reprise de l’épidémie en France métropolitaine, parmi lesquels le taux de reproduction supérieur à 1 ou encore le nombre d’interventions de SOS médecins en forte hausse.

« Nous avons des signes que l’épidémie repart quand même un peu » a prévenu Emmanuel Macron lors de son allocution le mardi 14 juillet. Taux de reproduction, réapparition de clusters, hospitalisations… Tous ces éléments représentent des facteurs d’une reprise épidémique.

La Covid-19 reste ancrée en France et recommence même à se propager, selon Santé publique France. Le nombre de foyers épidémiques est passé à 94 le lundi 13 juillet, soit 6 de plus en 24 heures. La majorité d’entre eux se trouvent dans la région Grand Est (31), la région Pays de la Loire (30) et en Île-de-France (21). En moyenne, cinq nouveaux clusters apparaissent chaque jour depuis ces dernières semaines. Mais ce chiffre, si on le met en perspective dans le temps, a tout de même baissé : le 2 juillet, Olivier Véran affirmait au micro de RTL la présence de 200 clusters en France métropolitaine.

Le taux de reproduction (R0), un indice majeur de l’importance de l’épidémie, inquiète également. En effet, il a dépassé le seuil de 1 au niveau national. Le R0 estime le nombre de personnes contaminées par une personne atteinte. Ainsi, s’il est égal à deux, le malade propagera le virus à deux autres personnes par exemple.

Lorsque ce taux de reproduction est inférieur à 1, cela signifie que l’épidémie perd du terrain et s’estompe petit à petit. Au contraire, quand il dépasse 1, l’épidémie progresse et le nombre de malades augmente. Pour l’instant le R0 se trouve à 1,05 en France métropolitaine selon Santé publique France, contre 0,90 la semaine dernière.

Des suspicions en forte hausse

Depuis le mois de juin, le nombre de patients testés en France métropolitaine dans les hôpitaux augmentent. Ces dépistages ont connu une hausse de 26% en une semaine. Le taux de dépistage est ainsi passé de 355 à 448 habitants testés sur 100.000.

Les appels à SOS médecins pour des suspicions de Covid-19 connaissent aussi une hausse importante depuis le mois de juin. Le dimanche 12 juillet, SOS médecins effectuait 460 interventions contre seulement 108 le 18 juin.

Tous ces indices poussent à croire que la tendance est à la hausse de la circulation du virus en France métropolitaine.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.