Alexandre Benalla a servi pendant plusieurs mois Emmanuel et Brigitte Macron. Lorsqu’il était employé par le couple présidentiel, il a rendu de nombreux services à la Première dame.

Alexandre Benalla a marqué la vie d’Emmanuel et Brigitte Macron. D’abord engagé durant la campagne présidentielle de 2017 comme directeur de la sûreté et de la sécurité d’En Marche, avant d’être embauché par l’Elysée comme chargé de mission était très proche de ses patrons. Comme l’a relaté Sylvain Fort, ancien conseiller du président de la République de mai 2017 à janvier 2019 sur Europe 1, il était très loyal au couple présidentiel. Il a, entre autres, rendu de nombreux services à la Première dame.

L’homme de 28 ans a su se démarquer de ses camarades. « Madame Macron a des enfants et petits-enfants. Ses petits-enfants ne bénéficient pas d’une protection policière particulière, mais sont évidemment, potentiellement des cibles (…) il pouvait rendre des services pour la sécurité ou le bien-être des petits-enfants de madame Macron, ce qu’aucun agent de l’Elysée ne faisait », a-t-il expliqué. Alexandre Benalla, qui ne comptait pas ses heures, est rapidement devenu « utile et indispensable ».

L’affaire Benalla : c’était il y a deux ans

Il y a deux ans, l’affaire Alexandre Benalla éclatait. A cette même date, soit le 20 juillet 2018, le responsable de sécurité et agent public débutait une garde à vue de 36 heures. Il avait été interpellé pour « violences par personne chargée d’une mission de service public », « usurpation de fonctions » et « usurpation de signes réservés à l’autorité publique ». L’homme avait été identifié dans une vidéo en train de frapper un homme à terre, casque de CRS sur la tête, lors d’une manifestation place de la Contrescarpe, dans le Ve arrondissement de Paris.

En avril 2019, pendant une allocution officielle, le président avait fait savoir qu’il ne regrette pas d’avoir un jour fait confiance à Alexandre Benalla. « C’est trop facile de regretter », avait-il expliqué, avant d’ajouter : « Est-ce que je regrette de l’avoir embauché à l’Elysée ? Non. Parce que je pense que c’était extrêmement cohérent avec les valeurs que je porte et avec ce que je veux que nous fassions ».


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.