Benjamin Griveaux pourtant candidat aux élections municipales a été dans l’obligation quitter la liste des candidats. En effet, des vidéos intimes de lui avaient été publiées en février dernier. Une épreuve particulièrement difficile pour sa femme Julia.

Comment sa femme accuse-t-elle le coup ?

Benjamin Griveaux, un scandale autour de lui secoue le milieu politique français. Ses proches également sous le choque. En effet, des vidéos et photos intimes de l’homme politique avaient faites le tour des réseaux sociaux au mois de février dernier. Divulguées par Piotr Pavlenski et sa compagne Alexandra de Taddeo les photos et vidéos ont poussées l’homme à abandonner sa candidature à la mairie de Paris. Un gros coup également pour son épouse Julia Minkowski.

« Je l’ai vécue à travers elle, et j’ai vu à quel point c’était dévastateur », a confié l’avocat Hervé Temime, qui est l’associé de Julia Minkowski dans le numéro de « Madame Figaro » , paru ce vendredi 18 septembre. « C’est une affaire qui dans un cadre privé aurait probablement eu des conséquences, mais les ravages qu’ajoutent les réseaux, la médiatisation, c’est d’une violence rare », souligne-t-il. L’avocat poursuit en disant que « même si Julia Minkowski est une femme équilibrée et forte, qui a incroyablement surmonté cette histoire, la vraie victime ce n’est pas lui, ce sont leurs enfants et elle ».

Benjamin Griveaux refait surface depuis son humiliation sur les réseaux sociaux.

Benjamin Griveaux humilié par ce scandale est resté dans une discrétion totale. Cependant, l’homme politique de 42 ans a fait sa première apparition qu’au mois d’août à l’occasion du Festival de Ramatuelle organisé dans le sud du pays depuis cet événement humiliant.

Le député était en compagnie de son épouse Julia Minkowski. Cette dernière contre toute attente n’a pas abandonnée son mari dans cette période difficile mais bien au contraire, elle est restée à ses cotés pour affronter les regards. « C’est un couple extrêmement soudé ». Julia a accepté et compris ses explications. Elle soutient coûte que coûte son mari », confiait un proche dans « Closer » en février dernier.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.