Si Brigitte Bardot ne s’autocensurait pas, elle irait directement en taule. Pas question de trop se lâcher sur Brigitte Macron, qu’elle chargeait dans le passé.

La porte-parole de la cause animale s’est confiée lors d’un entretien accordé à Paris Match, où elle évoquait son combat pour la cause animale et la manière dont elle a composé avec le confinement. Les politiques en prennent pour leur grade. L’illustre actrice affirme pourtant s’autocensurer.

« Ah si, je suis politique?! Mais je ne suis pas polie », a-t-elle indiqué dans un premier temps, avant d’affirmer que s’elle ne se retenait pas, elle irait directement « en taule ».

« Voilà?! Vous savez, je me retiens encore, hein… Si je disais ce que je pense de l’humanité dans son ensemble et de nos dirigeants, de nos “facebookards”, je crois que j’irais en taule directo », a-t-elle indiqué.

Elle n’a pas évoqué directement Brigitte et Emmanuel Macron, mais les politiques en général.
Dans le passé, la première dame a été jugée inutile.

« Elle a lu mon livre. Quand j’ai rencontré le Président à l’Élysée en juillet dernier pour le sensibiliser sur les droits des animaux. Brigitte Macron nous a rejoints au cours de l’entretien », confiait-elle.

« A-t-elle compris ce que je défends ? Ce n’est pas elle qui est au pouvoir », glissait-elle. J’ai l’habitude de m’adresser au bon Dieu plutôt qu’à ses saints. Déjà quand le bon Dieu est au pouvoir, il ne fait rien, imaginez les autres, c’est zéro multiplié par zéro ».