Brigitte Macron semble avoir réussi à calmer son mari, demeuré très serein face à un syndicaliste qui l’a interpellé lors d’une sortie l’hôpital Salpêtrière.

Les leçons de la première dame auraient été intégrées.

« Elle est le cerveau droit du président, qui la consulte une fois la porte de leur appartement fermée. Elle est son ancre, sa boussole, sa vigie, celle qui tente de le prémunir contre le syndrome de la tour d’ivoire, ce mal pernicieux de l’enfermement qui isole tous les locataires de l’Élysée », précisait la biographe de Brigitte Macron.

Des joutes verbales houleuses ont été évoquées à cette occasion.
« Elle est extrêmement exigeante, c’est une prof. Elle est toute frêle, mais c’est de l’acier, une barre de fer !», confiait une intime.

Et si le président peut perdre son calme face à sa épouse, en public, il garde son calme et le prouve lorsqu’il a été interpellé par un syndicaliste à la sortie de la Salpêtrière.

Il s’agace face à un syndicaliste qui s’interrogeait sur l’intérêt des médailles Covid-19. « Vous ne la voulez pas, ne la prenez pas ».


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.