Charlotte Gainsbourg et Béatrice Dalle étaient les invitées d’Anne-Elisabeth Lemoine dans C à vous. Au cours de l’émission, la fille de Serge Gainsbourg a révélé ses limites lorsqu’il s’agit de scène de sexe en citant une scène d’un film en particulier.

Les limites de Charlotte Gainsbourg

Charlotte Gainsbourg sera à l’affiche de Lux Aeterna, un moyen métrage de 51 minutes où elle joue son propre rôle, celui d’une comédienne en vue. Elle partage l’affiche avec Béatrice Dalle qui elle aussi joue son propre rôle. La semaine dernière, l’actrice de 49 ans était invitée de la matinale de France Inter et elle s’était déjà confiée sur un moment de gêne survenu sur le tournage d’un film. « Fallait pas parler de cette anecdote, faut aller voir le film pour la découvrir (…) Bah, un garçon était un peu excité… Enfin il ne le montrait pas mais il a fini par le montrer… Et on était au lit tous les deux et c’était un très jeune garçon. Moi aussi j’étais plutôt jeune à l’époque, et il s’est lâché sur moi. Mais il était très gêné », avait-elle déclaré.

Ce mardi 22 septembre, Charlotte Gainsbourg et Béatrice Dalle étaient les invitées de C à vous sur France 5 et la compagne d’Yvan Attal s’est attardée sur ses « limites » lors des tournages en racontant une anecdote pour le moins surprenante.

« Je suis un peu maso »


« J’ai des limites quand même. Je me souviens sur Antichrist, j’avais une limite où on m’a demandé si ça me gênait d’être avec quelqu’un comme un acteur porno parce qu’on voyait son sexe… Et c’était ma limite ! J’ai essayé puis après je me sentais dans un autre film donc je lui ai dit non, ça je peux pas faire. J’ai essayé mais on sentait que ça allait pas être mon truc », a déclaréla fille de Serge Gainsbourg.

Quelques instants plus tard, l’actrice de 49 ans a lâché : « j’aime bien avoir sur le tournage des bleus. J’aime bien quand ça marque. Ça me permet de me laisser aller. Dans Antichrist, j’ai eu pas mal de bleus. J’en ai eu beaucoup ! C’était assez brutal mais j’aime ça, je suis un peu maso. Je le reconnais, ça me gêne pas du tout de l’admettre ».


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.