Les faits se sont déroulés le 12 septembre dernier à Clichy dans les Hauts-de-Seine. Un adolescent a appelé les pompiers avoir étranglé son père. Le lundi 14 septembre, le jeune homme a été placé en détention provisoire pour «meurtre sur ascendant».

Une famille déjà connue pour des faits de violences conjugales

Le parquet de Nanterre a appris à l’AFP la mise en examen d’un adolescent de 16 ans accusé d’avoir étranglé son père lors d’une violente altercation familiale. Le jeune suspect a lui même appelé les pompiers, le samedi 12 septembre vers 18h00. Arrivés au domicile familial, les secours ont découvert un homme de 59 ans en arrêt cardio-respiratoire. Malgré leurs efforts de réanimation, il a succombé à l’hôpital en soirée.

Les premières constatations font notamment état de traces de coups et de strangulation, selon le parquet, qui soupçonne donc le fils d’en être l’auteur. Par ailleurs, les autres membres de la famille – la mère, séparée du père mais qui habitait toujours avec son ex-époux et ses trois enfants – ainsi que le frère et la soeur étaient absents de leur domicile samedi soir. Au moment du drame, des procédures pour violences conjugales et intrafamiliales visaient d’ailleurs déjà cette famille.

Une affaire similaire dans le Nord


En novembre dernier, un jeune homme de 18 ans avait également été inculpé pour le meurtre de son père. L’affaire s’était déroulée à Abscon, près de Valenciennes.

Le jeune homme avait poignardé son père à plusieurs reprises dans leur domicile familial à la suite d’une dispute. Malgré l’intervention des pompiers et du Samu, l’homme âgé de 64 ans est malheureusement mort des suites de ses blessures sur les lieux du crime.