« La reine n’a pas d’amour pour son fils », Elizabeth II vue par un fin connaisseur

Redoutable tacticienne, Elizabeth II, qui a consacré toute sa vie à la Couronne, a sacrifié sa vie de famille. Pire, selon Marc Roche, auteur de l’ouvrage. « Elle ne voulait pas être reine », la monarque n’aurait tout simplement « pas d’amour pour son fils ».  Comme il le détaille dans les colonnes de L’Opinion.

Tout n’a pas toujours été rose entre Elizabeth II et Charles. Lorsque la monarque monte sur le trône, en juin 1953. Le prince de Galles n’est encore qu’un bambin. Ce jour-là pourtant, la jeune reine (elle n’a pas encore vingt-sept ans) décide de faire passer la monarchie constitutionnelle avant sa vie de famille, qu’elle n’hésite pas à sacrifier, comme le révèle le journaliste Marc Roche, auteur de l’ouvrage Elle ne voulait pas être reine, à nos confrères de L’Opinion.

« Ses enfants ont été privés d’amour maternelle », explique l’ancien correspondant londonien du Monde, spécialiste de la famille royale britannique depuis 1985, et de poursuivre : « à la mort de Diana, Elizabeth s’est rendu compte du désastre de l’éducation de ses enfants : trois divorcés. Alors elle a reporté son côté affectif sur ses petits enfants ». Depuis son accession au trône, sa priorité a toujours été, et restera toujours, la Couronne. « Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que pour la reine, il y a un ordre de succession et que c’est le plus important. Elle n’a pas d’amour pour son fils, le prince Charles », note l’écrivain.

Charles a souvent accusé sa mère d’être froide, distante ou indisponible »

Une distance « intrinsèque au régime Windsor » dont a énormément souffert le prince de Galles. « Entre la reine et le prince Charles ça a toujours été compliqué, même en ce qui concerne leur lien mère/fils, sans parler des attentes complexes qu’il peut y avoir entre un monarque et son héritier, explique à ce titre un proche de la Firme à The Sun’s Fabulous Digital, En privé, Charles a souvent accusé sa mère d’être froide, distante ou indisponible ». Et pour cause ! Du fait de son emploi du temps de ministre, sa famille est tout bonnement obligée de prendre rendez-vous pour s’entretenir avec elle. Ambiance…


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.