Confinée peut-être jusqu’à la fin de l’année dans son domaine de Windsor, la reine Elizabeth II se tiendrait informée presque au quotidien de la vie des Sussex et aurait été surprise par l’influence de « la mafia » russe ».

Ce serait l’une des raisons pour laquelle la Reine aurait pressé les Sussex à quitter le Canada afin de trouver refuge ailleurs.

La décision a finalement été prise de poser leurs valises en Californie.
Les parents du petit Archie avaient secoué la famille royale britannique en annonçant leur retranchement.

Et dans un premier temps, ils s’étaient installés au Canada, mais leur démarche n’aurait pas été cautionnée par Elizabeth II, qui aurait été informée de leur proximité avec des oligarches russes, de curieux intermédiaires.
Le magazine s’est en effet intéressé au propriétaire du manoir Mille Fleurs – à ce jour encore inconnu.

Au Canada en effet, rien n’oblige les propriétaires de « résidence de prestige à se faire connaitre, même si la loi pourrait bien changer
Le nom d’un intermédiaire : « Alastair Tulloch, un discret avocat londonien de 64 ans, supposé avoir tissé de nombreux liens avec des oligarchies et d’anciens hommes politique russes de premier plan ».

 


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.