Ellen Pompeo, connue dans le monde entier pour son rôle de Meredith Grey, l’un des personnages principaux de la série culte Grey’s Anatomy, avoue qu’elle n’ose pas quitter la série afin de maintenir le niveau de vie luxe que son rôle lui octroie.

Sa famille d’abord.

Lors d’un entretien au micro du podcast « Jemele hill is unbothered », Ellen Pompeo explique qu’elle a très souvent eu envie de quitter Grey’s Anatomy et son personnage de Meredith Grey, mais que la stabilité financière que lui accorde son salaire dans la série était trop important pour prendre un tel risque : « J’ai fait le choix de rester dans la série. Pour moi, personnellement, un foyer sain était bien plus important qu’une carrière. Je n’ai pas eu une enfance particulièrement heureuse. Donc l’idée d’avoir ce mari génial, ces trois superbes enfants et cette famille très heureuse est vraiment quelque chose que je devais avoir, pour combler ce vide dans mon cœur », a déclaré l’actrice, mère de trois enfants : Stella (10 ans), Sienna (5 ans) et Eli (3 ans).

Ellen Pompeo poursuit : « J’ai pris cette décision pour gagner de l’argent, pas pour courir après des rôles créatifs. Je n’aime pas poursuivre quelque chose et jouer la comédie, pour moi, c’était beaucoup ça. Tu dois traquer les rôles, supplier, convaincre les gens… même si je produis et que c’est un peu la même chose, je le fais toujours. Mais je ne suis jamais vraiment en demande, car je suis tranquille financièrement ».

Ellen Pompeo : Trop vieille pour courir les castings

L’une des actrices les mieux payées à la télévision, Ellen Pompeo a renégocié son salaire en 2018, pour atteindre désormais les 20 millions de dollars annuels. Elle est également l’une des productrices de Station 19, le second série spin off de Grey’s Anatomy. Une carrière solide qu’à 50 ans, Ellen Pompeo ne désire pas devoir mettre en péril : « J’ai commencé Grey’s quand j’avais 33 ans, puis j’ai eu des enfants à 40 ans. Si j’avais commencé la série plus jeune, genre à 25 ans, je serais partie à 31, 32 ans, quand mon contrat allait se terminer. Mais mon âge a été décisif. Je savais qu’à 40 ans, je ne voudrais pas attendre ou courir après des rôles », exlique-t-elle.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.