Un corps sans vie a été découvert le 20 août dernier dans un supermarché Carrefour au Brésil. Il s’agissait d’un employé mort qui a été dissimulé sous des parapluies.

Un cadavre au milieu des rayons

Le mois dernier au Brésil, dans la ville de Recife, l’employé d’un magasin de la chaîne française Carrefour prénomé Moises Santos est décédé en plein travail, terrassé par une crise cardiaque. Afin de ne pas être obligé de fermer le supermarché, le cadavre a été caché sous des parapluies. Le corps est resté ainsi dans le magasin de 7 h 30 à 11 h, dissimulé par des carton de bière dans une allée scellée par du scotch.

Les faits ont été révélés au grand public sur les réseaux sociaux quelques jours après l’incident lorsque des photos de l’allée où se trouvait le corps recouvert par des parapluies verts grand ouverts ont été partagées.

Carrefour s’excuse

Dans un communiqué, le groupe Carrefour s’est excusé « pour la forme inadéquate avec laquelle elle a traité le décès triste et inattendu de M. Moises Santos »: « L’entreprise a eu tort de ne pas fermer le magasin immédiatement après les faits, dans l’attente du service funéraire ». L’entreprise a présenté ses excuses à la famille de la victime.

Des excuses qui ne changent rien pour la femme de la victime qui se dit « indignée » de la façon déplorable dont son défunt mari a été traité: « l’être humain n’a aucune valeur, on ne s’intéresse qu’à l’argent », s’est-elle insurgée.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.