Donald Trump :  Facebook et Twitter lui déclarent la guerre

Facebook et Twitter sanctionnent Trump pour désinformation au sujet de le Covid-19. Ils ont décidé de réagir après une vidéo de Trump où il affirme que les enfants seraient immunisés contre le coronavirus.

Facebook retire une vidéo de Trump : une première !

« Cette vidéo contient de fausses informations qui attestent qu’un groupe de démographique est immunisé contre la Covid-19, ce qui est une violation de notre règlement concernant de la propagation de dangereuses fausses informations au sujet du Covid-19, » explique Liz Bourgeois, la porte-parole de Facebook à la chaîne américain Fox News.

Dans la vidéo, Trump explique à Fox & Friends pourquoi les écoles devraient rester ouvertes.

« Mon opinion est que les écoles doivent être ouverte, » déclare-t-il. « Si vous regardez les enfants, les enfants sont presque – et je dirais presque même sûrement – mais presque immunisé contre cette maladie. »
Il a ajouté que les enfants ont « un système immunitaire bien plus résistant » et qu’ils n’ont donc « aucun problème ».

Selon Facebook, C’est la première fois que le réseau social supprime un post du président en rapport aux fausses informations concernant le coronavirus. Toutefois, il n’a pas été précisé si d’autres postes du même genre seront retirés ou non.

Cette action sans précédent survient après qu’une longue liste d’importants annonceurs avait menacé de retirer leurs publicités sur Facebook à cause des fake news qui avaient circulé librement sur le réseau social lors des élections présidentielles de 2016.

Twitter s’y met aussi.

Le même extrait vidéo a également été partagé sur twitter sur le compte de compagne électorale de Trump, avant d’être retweeté par le président.

Un porte-parole de Twitter a déclaré à Fox News que le tweet est « en violation des règles de Twitter concernant la propagation de fausses informations au sujet de la covid-19 » et que la compagne de Trump « sera sommée de retirer le tweet avant de pouvoir tweeter à nouveau. »

Courtney Parella, la porte-parole de la compagne électoral de Trump a répondu à Fox News que Trump s’est seulement contenté de « cité le fait que les enfants sont moins susceptibles au coronavirus ». Elle accuse également les entreprises de Silicon Valley de jouer les « arbitres de la vérité ».

Pour rappel, les National Academies of Medecine rapportent que « plus de 90% des enfants testés positifs ne présenteront aucun ou sinon de légers symptômes. »

Aux Etats-Unis, 7% des cas enregistrés de covid-19 sont des enfants de moins de 18 ans.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.