Jean-Marie Bigard compte sérieusement se présenter à la prochaine présidentielle. L’humoriste est déterminé à aller jusqu’au bout. Pour preuve, son appel pour recevoir ses 500 signatures.

Une volonté de fer

Jean-Marie Bigard persiste. Pendant le confinement, l’humoriste recevait un appel d’Emmanuel Macron après son gros coup de gueule pour demander la réouverture des bars et restaurants. Un coup de fil qui lui a clairement gonflé son ego puisque le comédien s’est mis en tête de le remplacer à L’Elysée.
Une ambition présidentielle qui a fait bondir nombreux de ses confères tels que Patrick Sébastien ou encore Elie Semoun qui lui ont fortement déconseillé de se lancer en politique. Si en juin dernier, Jean-Marie Bigard assurait à Society que finalement il n’y connaissait « rien en politique » et qu’il préférait « gueuler en tribune », il n’en a pas fini avec les provocations. Ce mercredi 29 juillet, le papa de Sasha, Bella et Jules est même allé encore plus loin en lançant un appel très clair sur son compte Twitter. « Allez, 500 signatures pour foutre un sacré bordel », a-t-il écrit sur le réseau social en légende d’une vidéo sur laquelle il apparaît devant un château gonflable et vêtu d’un t-shirt estampillé « Bigard président ».

Jean-Marie Bigard, toujours aussi provocateur

« Je suis devant mon château en tant que futur président. Je suis obligé quand même d’avoir un château, L’Elysée, c’est plus moche », a confié Jean-Marie Bigard avec plein d’humour. Mais cette petite boutade a été encore plus loin. « Il ne me manque plus que mes 500 signatures », a-t-il continué, en assurant qu’il en avait déjà récolté « quelques-unes ». « Spontanément, des maires m’ont déjà contacté, a révélé Jean-Marie Bigard. Ils m’ont dit qu’ils étaient ok. Quel kiff ce serait d’avoir mes 500 signatures avant tout le monde ! Ça serait du sport ! Je m’adresse à tous les maires de tous les villages, de toutes les villes : donnez-moi votre signature ! Merci d’avance ! » En effet, pour se présenter à l’élection présidentielle, tout candidat doit obligatoirement obtenir 500 parrainages. Reste à savoir si Jean-Marie Bigard réussira à les obtenir. En 1981, Coluche, lui, avait notamment abandonné sa candidature n’ayant pas réussi à récolter le précieux sésame.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.