Karine Le Marchand a connu une rentrée très chargée. Obligée de se plier en quatre, entre son émission radio sur RTL, la 15ème saison de L’amour est dans le pré et sa nouvelle émission Opération Renaissance, l’animatrice n’en peut plus. Ainsi, elle a pris une décision radicale afin de ne pas tomber dans le burnout.

L’animatrice dit stop

Karine Le Marchand avait de nombreux projets pour cette rentrée. En plus de la promotion de la quinzième saison de L’amour est dans le pré qui débute ce lundi 14 septembre sur M6, l’animatrice prépare également sa nouvelle émission, Opération Renaissance, sur laquelle elle travaille depuis trois ans et dans laquelle les téléspectateurs pourront suivre « dix témoins atteints d’obésité morbide [qui] ont décidé de se faire opérer », comme l’a dévoilé la Six lors de sa conférence de rentrée. Et ce n’est pas tout, puisque Karine Le Marchand s’est également lancée dans une nouvelle aventure à la radio, sur RTL, où elle anime On ne répond plus de rien aux côtés de Laurent Baffie, tous les samedis matins. Un rythme effréné qui a fini par avoir raison de la motivation de Karine Le Marchand. Après quelques semaines à enchaîner les tournages, l’animatrice a dit stop.

Reconnaissante envers Régis Travanas et Nicolas de Tavernost


Ce dimanche 13 septembre, la meilleure amie de Stéphane Plaza a donc décidé d’annoncer une mauvaise nouvelle sur son compte Instagram : « Malgré des débuts sur les chapeaux de roue sur RTL, On ne répond plus de rien va passer en mensuel, sans doute le samedi après-midi, parce que je ne m’en sors pas. Il faut dire la vérité », a-t-elle expliqué avant de tout raconter à sa communauté : « À cause de la Covid, le tournage de La France a un incroyable talent a été reculé, L’amour est dans le pré aussi et avec les montages d’Opération Renaissance, je n’y arrive pas. Je me sentais un peu partir en travaillant jour et nuit et ce n’était plus possible. J’ai demandé à mes patrons l’autorisation d’alléger ma charge de travail et ils ont été juste formidables ».

Reconnaissante, Karine Le Marchand a tenu à dire un grand merci à Régis Ravanas, le directeur général du groupe M6 les radios, ainsi que Nicolas de Tavernost, le président de la chaine M6, qui lui ont permis de lever le pied. « Je remercie Régis Tavanas et Nicolas de Tavernost parce que quand je leur ai dit que je frôlais le burnout, ils m’ont dit : ‘Karine, il n’y a rien de plus important que la santé et le moral' ».