Kate Middleton – William – alcool, cocaïne, certes un comportement peu royal – elle a fait sien ce combat

Maman de trois enfants, peut-être d’un quatrième bientôt, Kate Middleton serait aux prise avec une drogue. Et dans son combat, elle serait soutenue par le prince William.

« Sans le vouloir, Kate est encore une fois au cœur d’un scandale, mais William a choisi de la soutenir, envers et contre tous », rapporte le magazine Côté Stars, qui lui consacre Une.

Et nous attendions à de très grosses révélations, mais il n’est rien. Il s’agit de son oncle, réputé pour être un alcoolique notoire et un consommateur de régulier de cocaïne »,

Kate Middleton est restée proche d’un oncle embarrassant, dont les frasques ont fait la Une de la presse à scandale. Qui est-il ?

Il y en a un dans quasiment chaque famille. Sauf que lorsque l’on est un membre de la famille royale, cela peut s’avérer encore plus embarrassant… Kate Middleton en a fait les frais. Gary Goldsmith, un oncle de la duchesse de Cambridge a fait parler de lui dans la presse à scandale pour ses frasques en tout genre. « En 2009, il s’est fait pincer à Ibiza en train de sniffer de la coke, énumère Ici Paris dans ses colonnes. Huit ans plus tard, il avait écopé de douze mois de travaux d’intérêt général avec obligation de soins, pour avoir levé la main sur sa femme… », peut-on lire encore.

Le comportement du frère de la maman de Kate Middleton est certes peu royal. Cela cache un mal inquiétant, qui fait des ravages sur sa santé. L’oncle de la future reine consort et épouse du prince William souffre d’addiction. Une maladie qui les ronge, lui et sa nièce, avec qui il a toujours été très proche.

Par ailleurs, les virées nocturnes de Kate Middleton durant sa brève séparation avec le prince William, qui lui aurait été volé par Isabella Anstruther-Gough-Calthorpe», ont été rappelée.

La duchesse de Cambridge a été filmée ivre morte à plusieurs reprises.

De Kate Middleton, il en est aussi dans le Soir Mag, qui a recueilli les confidence de Marc Roche, auteur d’un ouvrage consacré à Elizabeth II. L’épouse du prince William serait contente de s’être débarrassée de Meghan Markle, reléguée au second plan par la reine, très légitimiste.

Les Cambridge passent avant les Sussex. « William est plus conventionnel, plus conservateur. Et puis, elle a formaté William. Quand il étudiait à Eton, qui est à côté du Château de Windsor, il allait souvent manger chez sa grand-mère. Elle n’a jamais formaté Harry. Et puis, elle l’a toujours soupçonné d’être un peu trop un héritage de Diana, trop sensible », a-t-il indiqué.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.