Ce 14 septembre, l’amour est dans le pré a débuté sa 15ème avec un épisode mémorable. En effet, les agriculteurs de cette nouvelle édition ont fait halluciner les téléspectateurs d’M6 avec leurs propos anecdotiques et blagues salaces.

l’amour est dans le pré propos salaces : Un candidat nu dans un jacuzzi

Après des mois de tergiversations et de doutes liés à la crise sanitaire, la production de L’amour est dans le pré peut enfin souffler ! Lundi 14 septembre, la célèbre émission de dating était de retour sur M6, avec toujours la même Karine Le Marchand enjouée aux commandes. Pour cette étape des speed-datings, les agriculteurs ont choisi leur plus belle parure afin d’impressionner leurs prétendantes. Et autant le dire : cette quinzième saison semble plus que jamais très (très) hot ! Il n’y a d’ailleurs qu’à regarder le teaser de l’émission pour le remarquer.

Dans la bande-annonce diffusée sur M6, les internautes n’ont pas manqué la séquence complètement folle au cours de laquelle Jean-Claude se retrouve nu comme un ver en chutant d’un jacuzzi. Mais que Jean-Claude ne rougisse pas trop : ses comparses sont aussi là pour faire le show.

« J’ai besoin de mettre mon sexe dans un buisson »


C’est d’abord Laurent qui a mis les deux pieds dans le plat à l’issue de sa rencontre avec la belle Emilie. Totalement sous le charme de sa prétendante, l’agriculteur de 40 ans a bien eu du mal à reprendre ses esprits lorsque sa dulcinée s’en est allée. « Ah oui, ça c’est du charme en barres, de l’amour en barres ! Là je vois des éléphants roses », a-t-il confié, tout chamboulé. Avant d’effacer toute trace de romantisme quelques secondes plus tard : « C’est con qu’on puisse pas pisser dans la Seine »,a-t-il lâché en cherchant des toilettes. Et d’ajouter, sur le même thème : « Je vais trouver un buisson, j’ai besoin de mettre mon sexe dans un buisson », suscitant ainsi les rires gênés de Karine Le Marchand, facétieuse observatrice à distance de cette scène lunaire. Il faut dire que Laurent avait prévenu : « J’offre des chênes, mais une seule aura mon gland ».

L’amour est dans le pré propos salaces

Un peu plus tard, ce fut au tour d’Eric d’ajouter sa pierre à l’édifice. Lors de la lecture de la seule lettre qu’il a reçue, le touchant chevrier a bien apprécié la photo de son unique prétendante, se montrant néanmoins quelque peu goujat sur le physique de celle-ci. Et après la lecture de sa lettre, Eric, qui fait du ramonage, a lâché : « Ah ça, elles aiment ça le ramonage ! » Forcément, avec des séquences pareilles, les internautes étaient divisés, entre désarroi et rires gênés…


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.