Laurence Boccolini livre les raisons de son départ de TF1, après 20 ans de bons et loyaux services. Celle qui sera dès la rentrée sur France 2 pour le retour de Mot de passe se lâche dans une interview avec le Parisien.

La sensation d’être devenue un bibelot

Dès le 31 août, Laurence Boccolini s’occupera d’animer l’émission Mot de passe France 2 dans une nouvelle formule diffusée dorénavant tous les jours de la semaine à 10h50. En effet, l’animatrice, connue pour son cynisme et ses remarques cinglantes sur le plateau du Maillon Faible ou encore celui de Money Drop, a rejoint France Télévisions après son départ de TF1 au début de ce mois d’août.

Dans les colonnes du Parisien, Laurence Boccolini revient sur son départ de TF1 et ne cache pas sa déception : « J’avais la sensation de ne plus travailler du tout et de tourner en rond. On me décrivait comme une animatrice phare de la chaîne, et ça me gênait énormément. Comment peut-on être une animatrice phare avec seulement trois émissions par an ? Ma saison à venir se résumait au Grand Concours des animateurs ». J’adore ce programme, mais je ne peux pas faire mon métier que ponctuellement. J’avais la sensation de ne pas être une priorité, d’être devenue un bibelot. Ces dernières années, les projets de nouvelles émissions ne m’étaient jamais proposés. J’aurais adoré faire Good Singers avec Jarry, par exemple, ou reprendre Qui veut gagner des millions ? après Jean-Pierre Foucault » confie-t-elle.

« Il faut savoir quitter la table lorsque l’amour est desservi »

La gagnante de la première saison de Mask Singer ne mâche pas ses mots dans sa critique de la direction de TF1 : « Je n’ai pas senti que quelque chose me retenait à TF1. Il y avait une absence totale de communication. J’attendais que mon téléphone sonne. A une époque, on nous appelait régulièrement, même quand on n’avait rien pour vous, pour vous rassurer. Une espèce de cocooning qui fait du bien, car les animateurs sont fragiles. « Il faut savoir quitter la table lorsque l’amour est desservi », chantait Charles Aznavour » cite-t-elle.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.