Les non-dits du mariage du Prince Harry avec Meghan Markle révélés au grand public dans un livre choc à paraître en août 2020

Les tabloïdes britanniques se sont faits une joie de publier des extraits d’un livre à sensation qui paraîtra, le 13 août 2020, sur le Prince Harry et son épouse Meghan Markle.

Cet ouvrage écrit par les deux journalistes britanniques Omid Scobie et Caroline Durand, intitulé « Finding Freedom », porte un titre évocateur qui renseigne sur les circonstances de l’éloignement du Duc de Sussex et de son épouse de la Famille Royale. Y sont également évoquées les conditions de leur union qui est antérieure à l’annonce officielle de leur mariage, au cours du mois de novembre 2017, soit, selon les auteurs du livre, en août 2017, quand Harry a demandé en mariage Meghan, dès leur retour d’un voyage au Botswana.

 

Lire Aussi, le prince Harry au chômage: https://actualitexpresse.online/wp-admin/post.php?post=147&action=edit

On y apprend notamment qu’au moment où le Prince, ou plus précisément l’ex-Prince Harry, avait annoncé sa décision de se marier avec l’ex-artiste Meghan Markle, il a été confronté à une levée de bouclier parmi les membres de la Famille régnante qui a réagi par réflexe de la même manière avec laquelle avait réagi leurs ancêtres en considérant qu’il s’agit d’un mariage avec une roturière. Une situation qui aurait conditionné la décision d’Harry d’abandonner ses devoirs royaux et de quitter le Royaume Uni pour aller s’installer avec son épouse à Los Angeles.

Selon les journalistes Scobie et Durand, le premier à avoir fait montre de sa désapprobation à l’égard du projet de mariage du Prince Harry, a été son frère William qui lui aurait insinué que son projet de mariage avec Meghan comportait des risques et qu’il devait s’accorder suffisamment de temps avant de trancher sur le devenir de leur union. Offusqué par l’entrisme de son frère dans sa vie privée, le Prince Harry se serait accroché avec ce dernier.

 

D’autres membre de l’entourage royal n’auraient pas été tendres à l’égard de cette union, ce qui aurait amené Harry, selon le livre à paraître, à décider de s’éloigner de sa famille. En témoignent certains propos qui auraient eu une connotation raciste sur Meghan et de quelques critiques sur son mode de vie, allant même jusqu’à la traiter de « Show Girl », une expression qui renvoie vers un soi-disant mode de vie dilué de l’épouse d’Harry.

Les auteurs du livre citent également Kate Middleton, épouse du Prince William, comme ayant démontré son hostilité foncière à Meghan Markle dès son apparition dans les alcôves de Buckingham.

Ces attaques en règle contre la supposée « roturière » ont pesé de tout leur poids sur l’équilibre du couple bien que le Prince Harry ait tout abandonné pour préserver son union, en décidant de prendre ses distances vis-à-vis de sa famille. Meghan Markle en a été atterrée, selon l’ouvrage, au point d’en avoir pleuré et d’en avoir été attristée.

Comme on l’a dit dans un article précédent, la pression psychologique subie par le couple dont les tenants et les aboutissants ont été élucidés dans l’ouvrage « Finding Freedom », les effets négatifs de la crise du COVID-19 sur Harry et Meghan dans leur retraite à Los Angeles, et le brusque accès de nostalgie à l’égard de la Famille Royale avec son intention présumée de retourner en Grande Bretagne, risquent de jeter de l’ombre sur la relation entre le Prince Harry et Meghan Markle.

Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.