Le 8 janvier 2002, le prince Harry et Meghan Markle annonçaient prendre du recul vis-à-vis de la famille royale britannique. Une décision radicale que le couple avait révélée quelques jours plus tôt à la reine Elizabeth II, qui ne s’y attendait pas.

C’était une décision mûrement réfléchie. Le 8 janvier dernier, le prince Harry et son épouse Meghan Markle ont fait une annonce fracassante sur leurs réseaux sociaux. Le duc et la duchesse de Sussex ont annoncé qu’ils faisaient le choix de quitter Londres et ses palais royaux, pour aller vivre en Amérique du Nord. En plus, les parents du petit Archie annonçaient également vouloir devenir financièrement indépendants, et ainsi se mettre en retrait de la famille royale britannique. Cette décision, le couple l’a prise « après plusieurs mois de réflexion et de discussions internes », comme ils l’avaient précisé dans leur publication Instagram. Ce fut finalement quelques mois plus tard, le 1er avril, que le Megxit prenait effet officiellement.

La nouvelle annoncée par le prince Harry et Meghan Markle a été un réel choc pour la presse britannique, qui ne s’y attendait pas du tout. À vrai dire, le monde entier ne s’y attendait pas. Quelques jours auparavant, les membres de la famille royale britannique avaient appris la décision du couple Sussex – ou tout du moins certains membres triés sur le volet. Parmi eux, la reine Elizabeth II avait été particulièrement choquée d’apprendre que son petit-fils le prince Harry décide de s’éloigner de sa famille, qui plus est pour partir vivre à des milliers de kilomètres de là, en Amérique du Nord.

Harry et Megan pas heureux

Interviewée dans le cadre d’un documentaire sur la reine Elizabeth II intitulé Our Queen : In Her Own Words, diffusé sur Channel 5, la spécialiste en royauté Ingrid Seward a fait des révélations sur comment la reine d’Angleterre a réagi au Megxit. « La déclaration a été une réelle surprise pour la reine », explique-t-elle, comme le rapporte le Mirror. Puis, la biographe précise que la reine Elizabeth II se doutait que quelque chose se tramait, mais ne s’attendait pas à un tel fracas. « Elle savait que tous les deux n’étaient pas heureux, et elle savait qu’ils étaient en discussion avec ses conseillers, mais elle n’avait aucune idée qu’ils allaient faire leur propre déclaration », a conclu la spécialiste britannique. Désormais installés à Los Angeles, le prince Harry et Meghan Markle profitent d’une nouvelle vie, placée sous le signe de la liberté.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.