Malgré leur hardies le duc et la duchesse de Sussex ne savent pas encore  sur quel pied danser

Trois mois après la création d’Archewell, on en sait plus sur l’organisation philanthropique de Meghan Markle et du prince Harry. Selon le Daily Mail, les Sussex veulent peser dans l’industrie du cinéma.

D’actrice à productrice, il n’y a qu’un pas. Après avoir abandonné sa carrière de comédienne pour faire son entrée dans la famille royale, et alors qu’elle ferait tout son possible pour tourner à nouveau, Meghan Markle a décidé de peser dans l’industrie hollywoodienne. En avril dernier, peu après l’officialisation du Megxit, le duc et la duchesse de Sussex avaient annoncé la création de leur organisation philanthropique, nommée en hommage à leur fils Archie. « Nous sommes impatients de lancer Archewell lorsque le moment sera venu », expliquaient alors le prince Harry et Meghan Markle depuis Los Angeles. S’ils n’avaient pas dévoilé le but de cette fondation, on en sait désormais un peu plus sur ses objectifs. Selon le journaliste du Daily Mail Richard Eden, ils ont notamment déposé cette marque auprès de l’Office de la propriété intellectuelle de Londres pour produire « des émissions de télévision » et des « films ».

Selon ses informations, le duc et la duchesse ont énuméré une vaste gamme de projets lorsqu’ils ont officiellement déposé Archewell passant du « contenu de divertissement numérique » à une plateforme « contenant des informations dans le domaine de la nutrition, santé générale et de la santé mentale ». Le couple, qui a rencontré quelques déconvenues avec ce projet, a vu grand. « Archewell va être énorme, jure un de leurs proches. Harry et Meghan l’utiliseront pour soutenir de nombreuses causes qui les passionnent. » Avec cette « organisation mondiale aux ambitions internationales » qu’ils ont créée, les Sussex pourraient donc devenir producteurs dans la plus grande industrie cinématographique au monde. Une aubaine pour Meghan Markle, dont la carrière d’actrice à succès qu’elle a connu pendant des années peine à reprendre de l’autre côté de l’Atlantique.

Le compte à rebours est lancé
En avril dernier, peu après leur départ de la famille royale britannique, le prince Harry et Meghan Markle avaient annoncé la création de leur organisation. « Ce concept que nous espérions bâtir un jour est devenu une source d’inspiration pour le prénom de notre fils, expliquaient-ils. Nous souhaitons (…) faire quelque chose qui compte. » Le lancement d’Archewell, stoppé en raison de l’épidémie de coronavirus, a également connu quelques turbulences. Comme le rapportait The Sun, le Bureau américain des brevets et des marques de commerce avait rejeté la demande du duc et de la duchesse de Sussex car la nature non lucrative de la future fondation était « trop vague ».

« La formulation ‘fournir un site web présentant du contenu relatif à la philanthropie, aux dons monétaires, aux possibilités de faire du bénévolat et carrière’ (…) est également imprécise et trop large, et doit être clarifiée pour spécifier la nature du contenu fourni », précisaient le compte-rendu officiel. Pour mener à bien ce projet qui leur tient à coeur, le prince Harry et Meghan Markle doivent maintenant fournir les documents manquants et les changements nécessaires avant la fin du mois d’août.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.