Melania Trump a réagi aux scènes de violences observées aux États-Unis après la mort de George Floyd pendant une interpellation. La Première dame joue la carte de l’apaisement… quelques heures seulement après la publication par son mari d’un tweet qui a été censuré car trop violent.

Ce n’est pas la première fois que la position de Melania Trump dénote avec celle de son mari Donald Trump. Mais cette fois-ci, les internautes semblent être peu enclins à épargner la Première dame bien qu’elle tente de jouer la carte de l’apaisement après les scènes de violences observées aux États-Unis. Un chaos provoqué par la mort d’un Afro-Américain, George Floyd, pendant une interpellation musclée. « Notre pays autorise les manifestations pacifiques, mais il n’y a aucune raison d’utiliser la violence. J’ai vu nos citoyens s’unifier et prendre soin les uns des autres face à la crise du Covid-19 et nous ne pouvons pas nous arrêter maintenant. Mes plus sincères condoléances à la famille de George Floyd. En tant que nation, concentrons-nous sur la paix, les prières et la guérison », a-t-elle écrit.

Un discours de paix qui dénote fortement avec les propos de son mari, Donald Trump, appelant à tirer sur les manifestants. Un tweet censuré par le réseau social lui-même car « glorifiant la violence ». « Je ne peux pas regarder tout cela arriver sans rien faire. Un manque total de leadership. Si le très faible maire de la gauche radicale Jacob Frey ne se ressaisit pas pour reprendre le contrôle de la ville, j’enverrai la garde nationale pour faire le travail correctement », avait écrit Donald Trump, dont les coordonnées bancaires ont récemment été dévoilées, avant d’ajouter : « Ces voyous déshonorent la mémoire de George Floyd et je ne laisserai pas cela se produire. Je viens d’échanger avec le gouverneur Tim Walz et lui ai assuré que l’armée était à sa disposition. En cas de difficultés, nous reprendrons le contrôle mais si des pillages commencent, alors les tirs aussi ». Un deuxième tweet alors censuré pour non-respect des règles de Twitter.

Un tweet censuré… mais toujours visible
Néanmoins, cette publication est toujours accessible et n’a pas été supprimée. « Chez Twitter, nous prenons généralement des mesures à l’encontre des Tweets qui enfreignent nos règles. Cependant, nous reconnaissons qu’il peut parfois être dans l’intérêt public de permettre aux utilisateurs de voir des Tweets qui, autrement, seraient supprimés. Nous considérons que le contenu est d’intérêt public s’il contribue directement à la compréhension ou à la discussion d’un sujet d’intérêt public », indique le réseau social pour justifier la simple censure de tweets provenant de personnalités politiques à l’inverse de ceux écrits par des citoyens lambda. Voilà une différence de ton entre les deux époux qui ne devraient toujours pas les rapprocher…


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.