MICHEL SARDOU, DANS UN ÉTAT TRÈS GRAVE – IL BRISE LE SILENCE !

Depuis quelques semaines, les rumeurs sur l’état de santé qui se dégrade de Michel Sardou font régulièrement la Une des magazines people. D’autant plus que le monstre sacré de la chanson français a dû être hospitalisé en urgence durant le confinement. Aujourd’hui, les nouvelles ne sont pas bonnes du tout.

En effet, le père de famille avait été transporté au mois de mars aux urgences, suite à un épuisement intense. Ainsi, Michel Sardou a été contraint d’annuler les dernières représentations de la pièce de théâtre « N’écoutez pas mesdames », selon le magazine people Ici Paris.

D’après la publication, la star avait été « hospitalisé dans un établissement parisien ». Aujourd’hui, sa santé ne lui permet d’être face à son public. Les médecins lui avaient préconisé un repos strict. Beaucoup de stress ne fera qu’accentuer son épuisement.

Aujourd’hui, une autre mauvaise nouvelle vient de tomber. La publication France Matin a annoncé que l’état de santé du chanteur émérite, se serait fortement dégradé. Il serait dans un état très grave.

Toutefois dans les pages intérieures, il est question de son mal-être face aux problèmes de société. Il détesterait ce qu’est devenu ce monde. Il serait nostalgique des années 80, où il pouvait « fumer, rouler comme il voulait, boire ».

Lire aussi ;  Brigitte Macron se fait des soucis au sujet de Michel Sardou :  https://peoplesinfluence.com/wp-admin/post.php?post=283&action=edit

« Si j’avais vingt-cinq ans, je quitterais la France (…) Les gens s’imaginent que les petits vont grandir et que les gros vont maigrir, mais en fait c’est les gros qui maigrissent, et les petits qui maigrissent encore plus », a-t-il confié.

Par ailleurs, lors d’une interview accordée au ‘Point’, Michel Sardou semble peu apprécier les décisions du président de la république, Emmanuel Macron. Il le décrit d’ailleurs comme étant une personne « non charismatique. C’est un très mauvais acteur, il est froid, il est plat, c’est une tanche. »


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.