Le théâtre était à l’honneur sur France 2 le mardi 23 juin 2020. Malgré une situation inédite en raison de la crise sanitaire, les artistes, les spectacles et les metteurs en scène les plus marquants de la saison 2019/2020 ont enfin récompensés. Découvrez le palmarès complet et le succès triomphant de Simon Abkarian en images.

La 32e nuit des Molières restera assurément une édition à part. Mais elle a pu avoir lieu et c’est finalement le principal.

Alors que l’événement aurait dû se dérouler en direct du théâtre du Châtelet, à Paris, le 11 mai 2020, il a finalement été repoussé à la mi-juin en raison de la crise sanitaire. « Nous avons dû tout réécrire en plein Covid », a commenté un peu plus tôt la productrice Alexandra Clément au Parisien.

La 32e nuit des Molières a été enregistrée sur plusieurs jours au théâtre du Châtelet, du jeudi 18 juin et le lundi 22 juin, avec la présence de Jean-Marc Dumontet, président des Molières. « Il y aura du rythme, de l’humour, de l’émotion et de la générosité, avait promis le producteur et patron de salles au Parisien. Nous avons dû inventer un objet qui n’existait pas. C’est une cérémonie nécessaire, surtout en ce moment, afin d’impulser un nouveau départ. Le théâtre est vivant, c’est un art millénaire et ce n’est pas un virus qui aura raison de lui. » Le ministre de la Culture, Franck Riester, s’est rendu au théâtre du Châtelet le 22 juin.
Marie-Sophie Lacarrau, ravissante dans une robe vieux rose sans manche, agrémentée d’une fine ceinture à la taille, était aux commandes de cette édition si spéciale. « Je ne vais pas faire le show. On est venu me chercher parce qu’au-delà des prix, c’est une émission de télévision et je serai là pour mettre en avant le théâtre et le spectacle », a confié l’animatrice de 44 ans, que les téléspectateurs connaissent bien et apprécient puisqu’elle a également officié au JT.
Cette grande soirée de théâtre a été dominée par Simon Abkarian qui a remporté 3 Molières : celui de l’auteur francophone vivant, le Molière du metteur en scène d’un spectacle de théâtre public et le Molière du théâtre public. Le tout pour sa pièce Electre des bas-fonds. La 32e nuit des Molières a également été marquée par le sacre du roi de l’humour Alex Lutz, de Pierre Richard ou encore de Niels Arestrup.

Voici le palmarès complet des Molières 2020 :


MOLIÈRE DU THÉÂTRE PRIVÉ :
Marie des poules – gouvernante chez George Sand de Gérard Savoisien, mise en scène Arnaud Denis, Théâtre du petit Montparnasse
MOLIÈRE DU THÉÂTRE PUBLIC :
Electre des bas-fonds de Simon Abkarian, mise en scène Simon Abkarian, Compagnie des 5 roues.
MOLIÈRE DE LA COMÉDIE :
La vie trépidante, de Brigitte Tornade de Camille Kohler, mise en scène Eléonore Joncquez, Théâtre Tristan Bernard.
MOLIÈRE DE LA CRÉATION VISUELLE :
La mouche, d’après George Langelaan, mise en scène Valérie Lesort et Christian Hecq. Théâtre des Bouffes du Nord.
Rouge
MOLIÈRE DU SPECTACLE MUSICAL :
Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ? de Eric Bu et Elodie Menant, mise en scène Johanna Boyé, Théâtre du Petit Montparnasse.
MOLIÈRE DE L’HUMOUR :
Alex Lutz, de Alex Lutz et Tom Dingler, mise en scène Tom Dingler.
MOLIÈRE DU JEUNE PUBLIC :
La petite sirène, d’après Hans Christian Andersen, mise en scène Géraldine Martineau, Studio-Théâtre de la Comédie-Française.
MOLIÈRE DU SEUL.E EN SCÈNE :
Monsieur X avec Pierre Richard, de Mathilda May, mise en scène Mathilda May, Théâtre de l’Atelier.
MOLIÈRE DU COMÉDIEN DANS UN SPECTACLE DE THÉÂTRE PRIVÉ :
Niels Arestrup dans Rouge, de John Logan, mise en scène Jérémie Lippmann.
MOLIÈRE DU COMÉDIEN DANS UN SPECTACLE DE THÉÂTRE PUBLIC :
Christian Hecq dans La mouche, d’après George Langelaan, mise en scène Valérie Lesort et Christian Hecq.
MOLIÈRE DE LA COMÉDIENNE DANS UN SPECTACLE DE THÉÂTRE PRIVÉ :
Béatrice Agenin dans Marie des poules – gouvernante chez George Sand, de Gérard Savoisien, mise en scène Arnaud Denis.
MOLIÈRE DE LA COMÉDIENNE DANS UN SPECTACLE DE THÉÂTRE PUBLIC :
Christine Murillo dans La mouche, d’après George Langelaan, mise en scène Valérie Lesort et Christian Hecq.
MOLIÈRE DU COMÉDIEN DANS UN SECOND RÔLE :
Jean Franco dans Plus haut que le ciel, de Julien et Florence Lefebvre, mise en scène Jean-Laurent Silvi.
MOLIÈRE DE LA COMÉDIENNE DANS UN SECOND RÔLE :
Dominique Blanc dans Angels in America, de Tony Kushner, mise en scène Arnaud Desplechin.
MOLIÈRE DE LA RÉVÉLATION MASCULINE :
Brice Hillairet dans La souricière, d’Agatha Christie, mise en scène Ladislas Chollat.
MOLIÈRE DE LA RÉVÉLATION FÉMININE :
Elodie Menant dans Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ?, de Eric Bu et Elodie Menant, mise en scène Johanna Boyé.
MOLIÈRE DU METTEUR EN SCENE D’UN SPECTACLE DE THÉÂTRE PRIVÉ :
Alexis Michalik pour Une histoire d’amour, d’Alexis Michalik.
MOLIÈRE DE L’AUTEUR FRANCOPHONE VIVANT :
Simon Abkarian pour Electre des bas-fonds.
MOLIÈRE DU METTEUR EN SCÈNE D’UN SPECTACLE DE THÉÂTRE PUBLIC :
Simon Abkarian pour Electre des bas-fonds, de Simon Abkarian.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.