Les faits se sont déroulés dans la ville de Zuienkerke, en Belgique. Un garçon âgé de 12 ans a appelé la police pour signaler que son père violait sa mère. Le père de famille risque 40 mois de prison pour le viol et violence répétée sur sa compagne.

Il sauve sa mère en appelant la police

La police de Blankenberge/Zuienkerke a reçu un appel téléphonique très marquant le 26 août de l’année dernière. Un garçon de 12 ans, en panique, a appelé à l’aide. “Papa est en train de violer maman”, a-t-il déclaré. L’enfant avait appelé la police à la demande de sa mère. Lorsqu’ils sont arrivés au domicile familial de Zuienkerke au moment des faits, les policiers n’ont pas pu entrer. Ils ont enfoncé la porte d’entrée à coups de pied. La victime est alors descendue des escaliers enveloppée dans une couverture. La femme était effrayée et avait notamment plusieurs contusions.

Peu après l’arrivée de la police, son partenaire a dévalé les escaliers. La femme a d’abord nié ce qui lui était arrivé, avant de raconter les faits. Son partenaire l’avait battue et violée selon ses dires. M.T. a été emmené par la police et a été arrêté par le juge d’instruction. Il a ainsi finalement été placé en détention préventive pendant deux mois.

Jugement prévu pour le 12 octobre


La police avait d’ailleurs déjà eu affaire au couple. En effet, ils avaient déjà dû intervenir à leur adresse à plusieurs reprises. Par ailleurs, Même après sa sortie de prison, M.T. aurait encore giflé sa partenaire. Tous deux avaient notamment un problème d’alcool. Leurs deux enfants ont ainsi été placés par le tribunal de la jeunesse.

Le 12 septembre dernier, le procureur a réclamé 40 mois de prison pour M.T. La défense a demandé l’acquittement en ce qui concerne le viol. Maître Joris Van Maele a souligné que la femme ne voulait pas que l’on fasse d’examens médicaux. L’avocat a affirmé que les relations sexuelles étaient consenties. Après l’acquittement, une discussion sur l’argent aurait complètement dérapé. “Ma propre femme a encouragé mon fils à m’arnaquer”, a-t-il déclaré lors de l’audition. L’homme de 31 ans espère s’en tirer avec une peine avec sursis, avec ou sans conditions. Jugement le 12 octobre.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.