De l’ombre à la lumière: femme de tête et de pouvoir

 Le 15 juin 2020, alors que le chanteur aurait eu 77 ans, Laeticia a fait jeter des centaines de fleurs dans le Pacifique. Qui aurait dit, vingt-cinq ans plus tôt, lors de leur rencontre que la veuve de Johnny serait un jour en blanc et porterait toujours le nom de Hallyday ? Découvrez son portrait intime raconté par Jean-Alphonse Richard.

En Floride, à Miami, Laeticia Boudou mène l’existence d’une jeune fille riche… Son père roule en Rolls, survole la baie en hélicoptère et passe ses nuit à chouchouter ses clients célèbres dans son club, l’Amnesia Miami. Elle se rêve un destin de mannequin. Mais malgré ses mensurations filiformes, elle ne correspond pas aux canons du métier. Sa taille moyenne, 1m72, lui bloque l’accès aux podiums de la mode.

Elle mise donc sur son visage aux cheveux bouclés parsemé de taches de rousseur qu’elle ajoute parfois au pinceau, pour se faire remarquer. Après tout ne lui dit-on pas depuis qu’elle est toute petite qu’elle ressemble comme deux gouttes d’eau à Shirley Temple, l’enfant star de Hollywood ?

Laeticia Boudou, future Hallyday, son book sous le bras, court les castings photo. Quelques séances par ci par là mais rien de convaincant. Des allers-retours entre les Etats Unis et la France. A Paris, le temps de tenter sa chance auprès des agences, elle est hébergée, en tout bien tout honneur, par le chanteur Jean-Luc Lahaye dans sa maison de Montmartre.

Elle sait se faire des amis, profite des relations people de son père, mais n’a rien d’une fêtarde invétérée…Un minimum de sorties en boite de nuit, pas d’alcool, pas de drogue et des petits amis au compte-gouttes. Deux seulement alors qu’elle fête son vingtième anniversaire. Elle ne sait pas que dans une semaine, un troisième homme, un chanteur, va bouleverser sa vie…