Les autorités vietnamiennes ont fait une découverte impensable, qui fait froid dans le dos. Ainsi, lors d’un raid dans un appartement suspect, la police a découvert une entreprise clandestine particulière. Elle est spécialisée dans le recyclage des préservatifs. Des centaines de milliers de préservatifs usagés étaient reconditionnés, prêts à être revendus.

La police vietnamienne a découvert une entreprise clandestine dans un appartement

Il y a quelques mois, un tweet officiel provenant du Centre de contrôle et de prévention des maladies, un département de santé publique américain, avait fait le buzz. L’institution publique mettant en garde les Américains et leur demandait de « ne pas laver les préservatifs ». Cette mise en garde était devenue virale, pourtant l’institution s’était justifiée.

« Ne le disons parce que les gens le font ! ». Cette nouvelle information surréaliste provenant du Vietnam laisse penser qu’il pourrait même s’agir d’un véritable business.

Un homme nettoyait et reconditionnait près de 345 000 préservatifs

Les autorités vietnamiennes suspectaient une activité illégale dans un appartement situé dans la province de Binh Duong, au sud du pays. D’ailleurs, un raid a été envoyé pour entrer de force dans l’appartement. Là, les policiers ont trouvé le propriétaire des lieux, entouré de boites de préservatifs et de plus de 345 000 préservatifs usagés reconditionnés.

Il a déclaré recevoir un arrivage de condoms sales tous les mois. L’homme qui le fournit en préservatifs n’a pas voulu lui expliquer la provenance. Ensuite, il les nettoie, les sèche, et leur redonne une forme en les appliquant sur des godemichés pour les enrouler. Ensuite, ils sont conditionnés dans des boîtes et revendus.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.