Reconfinement: Le Covid-19 continue de faire des victimes dans le monde. Le virus est loin de disparaître et l’Organisation mondiale de la santé rappelle que le retour à la normale n’est pas pour demain.

Trop de pays « prennent la mauvaise direction »: c’est le constat que dresse l’OMS alors que la pandémie progresse sur tous les continents. Faible immunité collective mais surtout relâchement sur les gestes barrières, il n’en faut pas plus pour que la situation s’aggrave. En France, les experts du Comité scientifique prévoient ainsi que la prochaine vague de l’épidémie sera beaucoup plus grave. Le président français l’a annoncé : le port du masque sera désormais rendu obligatoire dans tous les lieux publics clos. Une première mesure qui prépare le pays au pire.

Covid-19: Une progression impossible à ralentir

Dans de nombreux pays comme aux Etats-Unis ou au Brésil, on parle désormais de véritable catastrophe. Les restrictions dans le monde se multiplient et les cas de reconfinement aussi. Un virologue l’explique : “ On est extrêmement frappé par ce qui se passe dans l’hémisphère Sud en ce moment, qui est en hiver austral. L’épidémie est en train de flamber, en Amérique du Sud, en Afrique du Sud, en Australie, qui vient de confiner Melbourne alors que ce pays était jusqu’à maintenant extrêmement protégé ”. L’Europe est également touchée. Notre voisin l’Espagne a imposé le reconfinement dans les régions de Galice et de Catalogne pour plusieurs semaines jusqu’à nouvelle ordre. Chaque jour, le nombre de contaminations augmentent un peu partout.

L’OMS tente tant bien que mal de faire prendre conscience de l’ampleur des dégâts : « Permettez-moi d’être franc. Trop de pays vont dans la mauvaise direction. Le virus reste l’ennemi public numéro un (…). Si les principes de base ne sont pas respectés, la pandémie ne pourra qu’empirer encore et encore »

La deuxième vague en France déjà là ?

Le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy se montre pessimiste et anticipe la seconde vague bien avant l’automne. Il se confie au quotidien Le Monde : » L’été pourrait se passer dans des conditions optimales, à condition que les mesures de distanciation sociale se poursuivent. Or, je suis frappé de voir que ce n’est pas le cas. Les mesures de distanciation sociale sont en train de nous échapper. Il faut que tout le monde comprenne que sans même parler de deuxième vague, nous sommes à la merci d’une reprise en France « . Les fauteurs de trouble ne sont autres que de très nombreuses personnes peu regardantes sur les mesures sanitaires à garder : “ Si nos concitoyens continuent à s’écarter de ces mesures, le risque d’une reprise, un peu différente, avant la fin de l’été reste toujours possible ”.

Covid-19: La seule bonne nouvelle, si l’on peut parler de bonne nouvelle, c’est que “ si c’est le cas, on sera évidemment beaucoup plus prêts qu’on ne l’avait été au mois de février ”. En attendant, mieux vaut prendre au sérieux la menace et continuer à appliquer scrupuleusement les gestes barrières : port du masque en bonne et due forme, lavage régulier des mains et surtout garder des distances physiques avec les autres personnes ! Pas d’embrassades ni de serrage de main pour un été serein.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.