Rentrée scolaire 2020 : Lundi 24 août 2020, Jean-François Delfraissy était l’invité de Franceinfo. En effet, le président du Conseil scientifique affirme  que des enfants et des enseignants vont être contaminés par la Covid-19 à la rentrée, mais il juge d’abord fondamental que l’école reprenne.

Une rentrée scolaire à haut risque

Le président du Conseil scientifique prévient, « il y aura des contaminations à l’école, des enfants qui vont se contaminer, probablement quelques enseignants aussi ». » On va le gérer », rassure-t-il sur franceinfo.
Malgré le risque Il estime « fondamental que l’école reprenne. On ne peut pas laisser cette génération d’enfants sans reprendre » En notant que « l’enseignement à distance a fait le job, mais partiellement ». Cette  reprise de l’école est  encouragée par les « connaissances acquises sur la circulation du virus chez l’enfant. Les enfants sont porteurs du virus, mais en petite quantité. Les formes graves chez l’enfant sont exceptionnelles », précise Jean-François Delfraissy.

Les formes graves chez l’enfant sont exceptionnelles – Jean-François Delfraissy


Le président scientifique prévient que la  rentrée scolaire s’accompagnera  de contaminations, « d’écoles cluster, peut-être de classes cluster. Dans ce cas, on peut fermer la classe. Fermer l’école, il faudra bien y réfléchir. Cela va dépendre de l’environnement autour de l’école en général. » explique-t-il.
Le scientifique s’est opposé à dépistage automatique des enseignants préférant: « On ne va pas tester les enseignants toutes les semaines ou tous les 15 jours, conteste-t-il. Répéter les tests naso-pharyngés n’est pas si évident que ça. » Pour lui, il vaut mieux « garder le bon sens, et tester de façon très large mais à la moindre suspicion. »

Jean-François Delfraissy favorable à une distribution gratuite de masques

D’autre part, Jean-François Delfraissy s’est dit favorable à une distribution gratuite de masques dans les établissements scolaires. »Je ne serais pas contre, dit-il. Si ça doit favoriser d’avoir des stocks de masques qui permettent de les garder, je serais pour faciliter l’utilisation des masques ». Contrairement au ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, qui voulait réserver les masques gratuits aux familles « en grande difficulté ».


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.