Après avoir été brisée par une agression, Sophie Davant aurait projeté de tout arrêter et de tirer sa révérence. L’animatrice ouvre enfin son cœur et livre sa vérité.

Une critique sur son physique et sur son « comportement » supposé hautin dans ses émissions dont elle a été victime serait en cause.

inconsciente, qu’une photo d’elle prise lors d’une randonnée à pied le long de la côte sauvage, et posté sur Instagram,  allait faire tant de vagues et entraîner autant de commentaires violents, vexants et désobligeants une internaute s’est montrée particulièrement désagréable en écrivant : « C’est moche vos bras et vos jambes ! »  en voulant faire  remarquer à l’animatrice qu’elle n’avait peut-être plus les jambes et les bras de ses 20 ans, ce qui dénote d’un certain toupet. Une critique d’autant plus abjecte, insupportable et inadmissible qu’elle provient d’une femme.

Heureusement, les amis de Sophie et les utilisateurs d’Instagram sont rapidement montés au créneau, volant au secours de l’animatrice agressée par écrit. « Ce doit être la méchanceté, la jalousie et la bêtise qui vous animent, et Dieu que c’est triste ! » a ainsi répliqué un internaute.

Un autre, en colère, s’est aussi indigné : « Regardez-vous bien aujourd’hui et on en reparlera dans quelques années quand vous aurez le même âge qu’elle… »

Nombreux sont ceux qui ont tenu à soutenir l’animatrice en lui conseillant de « laisser dire » et de ne pas « écouter les mauvaises langues ». Espérons que Sophie entendra ces sages recommandations et osera encore longtemps s’afficher en tenue sexy pendant ses vacances au bord de la mer.

Concernant La  rumeur relative à son départ, Sophie Davant la met en doute dans « Nous deux », où elle évoque les critiques dont elle fait régulièrement l’objet.
L’heureuse maman de deux enfants ne semble pas si traumatisée et estime même que ses fans sont plutôt bienveillants avec elle sur Instagram. Elle déplore cependant quelques « haineux » irréductibles.

« J’ai choisi Instagram parce c’est assez ludique et que je trouve sympa de partager les coulisses de ce que je fais », a-t-elle confié. Ce réseau me parait être le bienveillant, même si on n’échappe pas aux gens qui déversent leur haine ».
« J’aime bien la photo et ça m’amuse de m’en servir pour compléter ma personnalité que je vois à l’antenne pour leur faire part de mon investissement en actions solidaires ».


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.