Sylvie Tellier n’a pas du tout apprécié la manière dont Alexandra Rosenfeld s’est exprimée au sujet de l’élimination d’Anaëlle Guimbi du concours de Miss Guadeloupe 2020, pour avoir posé seins nus pour une compagne contre le cancer.

« Ce genre d’engagement devrait être salué plutôt que puni »

Le mois dernier, Anaëlle Guimbi avait été disqualifiée de l’élection de Miss Guadeloupe pour avoir pris des photos dénudées. Bien que cela ait été fait dans le cadre d’une campagne contre le cancer, le comité de Miss France n’a pas jugé que la bonne cause justifiait une entorse au règlement du concours de beauté.

Ainsi, Sylvie Tellier, présidente du comité Miss France avait expliqué dans un communiqué : « Le comité Miss Guadeloupe a reçu une dénonciation concernant les photos de cette jeune femme. Et même s’il est évident que ces photos n’ont rien d’obscène ou d’érotique, nous avons appliqué le règlement pour éviter toute procédure à l’encontre de l’association de Guadeloupe ».

Lors de la polémique, certaines anciennes Miss n’ont pas hésité à donner leur point de vue, à l’instar d’Iris Mittenaere Miss France 2016, ou encore Alexandra Rosenfeld Miss France 2006. Cette dernière s’était insurgée sur son compte instagram de la décision du comité de Miss France : « Tout mon soutien à la belle Anaëlle Guimbi, candidate à Miss Guadeloupe 2020, évincée de la compétition pour avoir posé ‘dénudée’. La photo en question ? Un beau cliché où on ne distingue quasiment rien, réalisé pour soutenir une campagne d’information sur le cancer du sein. On est en 2020, ce genre d’engagement devrait être salué plutôt que puni ».

Sylvie Tellier choquée par « ce faux procès »

Dans une entrevue accordée à TVMag, Sylvie Tellier est revenue sur les propos d’Alexandra Rosenfeld. La présidente du comité de Miss France déclare qu’alors qu’elle trouve la prise de position d’Iris Mittenaere « top », elle n’a pas du tout apprécié celle de Miss 2006 : « en revanche, ce que j’apprécie moins c’est Alexandra Rosenfeld qui a posté un message sur Instagram en ignorant le contexte contrairement à Iris qui connaissait l’histoire car elle m’avait téléphoné avant de s’exprimer ».

Sylvie Tellier poursuit en revenant sur le sujet de polémique: « Pour la candidate à Miss Guadeloupe, on n’a pas jugé une jeune femme qui réalise une photo de son propre gré en soutien à la lutte contre le cancer du sein mais on a jugé une photo en ignorant un contexte. Après, le timing n’a pas été adéquat à la prise de décision. Je suis profondément choquée par ce faux procès ».


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.