Thomas Dutronc était de passage sur RTL dans On refait la télé sur RTL, le 12 septembre dernier. Le chanteur a notamment parlé de son enfance, expliquant ainsi comment sa mère, Françoise Hardy, lui avait fait honte.

Fier de son père, honteux de sa mère

Etre un « enfant de » apporte son lot de désagréments. Grandir dans l’ombre de personnalités si imposantes peut virer au cauchemar pour ces enfants souvent scrutés et attendus au tournant par leurs camarades de classes. Ils sont nombreux à en avoir fait les frais. Et c’est pire encore, lorsque l’enfant en question a un brin honte de ses célèbres parents. Thomas Dutronc ne dira pas le contraire. Le chanteur a replongé dans ses souvenirs d’enfance ce samedi 12 septembre sur les ondes de RTL, dans l’émission On refait la télé. Le fils de Jacques Dutronc et Françoise Hardy a révélé comment il vivait leurs passages à la télévision lorsqu’il était jeune. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces derniers n’ont pas été logés à la même enseigne. Ainsi, Thomas Dutronc vénérait son père, il en était « très fier ». En revanche, il se serait bien passé de voir sa mère sur petit écran.

« Elle passait et se déhanchait sur V.I.P. »

« A l’époque de Merde in France, je me régalais. C’était génial ! En plus il y avait tous tes copains que je connaissais, c’était génial, j’étais hyper fan ! […] C’était toujours hyper drôle ce qu’il faisait en télé », s’est remémoré avec enthousiasme Thomas Dutronc en évoquant le tube de son père sorti en 1984. A la même époque, Françoise Hardy dansait sur son morceau V.I.P. Ce qui était plutôt du genre à embarrasser son fils. « On peut le dire, elle ne nous écoute peut-être pas… Maman, quand elle passait et se déhanchait sur V.I.P., j’avais super honte », a lâché avec beaucoup d’humour et une sincérité déconcertante celui qui a refusé d’être coach de The Voice. Thomas Dutronc avait alors une douzaine d’années, et nul doute que tout ce qu’il voulait alors c’était se fondre dans la masse et ne pas subir les moqueries de ses camarades. Une petite (et amusante) confidence qui ne devrait pas ravir la principale intéressée. Elle peut tout de même se rassurer. Ce sentiment de honte semble loin derrière Thomas Dutronc, qui est désormais aux petits soins pour sa maman.