Une grand-mère de 53 ans a été arrêtée pour avoir séquestré son petit-fils dans un abri de jardin, durant deux semaines. L’enfant avait été retrouvé les mains attachées dans le dos, en sang.

Puni pour avoir volé de la nourriture

D’après le tabloïd britannique The Sun, en pleine crise sanitaire à Dallas, au Texas, en mai dernier Esmeralda Lira a jeté son petit-fils de 6 ans dans un débarras après lui avoir attaché les mains derrière le dos. L’enfant est resté deux semaines séquestré dans l’endroit insalubre

La grand-mère avait déclaré dans un premier temps que le petit garçon de 6 ans était chez sa mère. C’est un voisin, vivant à l’arrière de la propriété, qui a fini par alerter les autorités du fait que l’enfant était bel et bien à l’intérieur du domicile d’Esmeralda Lira.

Dans sa déposition, le compagnon de l’accusée, Jose Balderas, 64 ans, a expliqué aux enquêteurs que la grand-mère avait enfermé l’enfant dans l’abri de jardin, durant quinze jours, afin de le punir pour avoir volé de la nourriture.

Sauvé juste à temps, sa grand-mère risque gros

Toutefois, après avoir été secouru par la police, l’enfant aurait déclaré que les maltraitances de sa grand-mère avaient commencé dès qu’il avait dû arrêter d’aller à l’école à cause de la Covid-19. Heureusement, son état n’a pas nécessité de séjour à l’hôpital mais les séquelles psychologiques risquent d’être graves.

Esmeralda Lira et Jose Balderas ont tous les deux été arrêtés pour avoir mis en danger la vie de l’enfant. La sœur du petit garçon âgée de 7 ans et leur petit frère âgé de 4 ans ont également été retiré de la maison de la grand-mère où ils logeaient.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.