Valérie Benaïm s’est retrouvée la cible de virulentes insultes sur la toile après ses propos à l’encontre du rappeur Freeze Corleone. D’après le magazine Closer, un homme aurait été arrêté et place en garde à vue, mardi 22 septembre, après avoir menacé la journaliste.

« Je pense que ce type-là est abject »

Valérie Benaïm a été lynchée sur les réseaux sociaux après sa prise de position contre le rappeur Freeze Corleone. Il est accusé d’apologie du nazisme et d’antisémitisme. C’est la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) qui avait alerté sur les paroles de ce rappeur, jusque-là inconnu du grand public. Il a été depuis lâché par sa maison de disques Universal. Profondément touchée par les propos du titre, la journaliste s’était exprimée à ce sujet sur le plateau de Touche pas à mon poste. « Je pense que ce type-là est abject et je lui dis dans les yeux : ‘tu n’es qu’une merde’. Pardon parce que je suis un peu émue. »

Des propos qui lui ont valu une avalanche de haine sur les réseaux sociaux à laquelle elle n’était pas préparée. « Très honnêtement, je suis tombée de l’armoire. Je ne m’y attendais pas du tout », a-t-elle expliqué. « Il y a beaucoup eu de messages me disant qu’Hitler n’avait pas fini le travail », a ajouté la chroniqueuse.

Un homme placé en garde à vue


D’après Closer, le menace serait montée d’un cran, mardi 22 septembre. Un homme aurait en effet souhaité passer des mots aux actes. Après s’en être pris à Valérie Benaïm sur les réseaux sociaux en l’insultant et en la menaçant, il se serait déplacé devant le studio où est tournée l’émission pour s’en prendre à elle, cette fois physiquement.

Selon les informations du magazine, le PC sécurité de Canal+ aurait préféré alerter la police devant la véhémence de l’individu. Dans la soirée du mardi 22 septembre, il été placé en garde-à-vue, au commissariat de Boulogne-Billancourt. Il se serait indigné « de manière jugée virulente par la police de Nanterre des positions de Valérie Benaïm. Il estime que ces derniers sont à géométrie variable ». rapportent nos confrères. L’homme serait également mis en cause par la justice pour ses propos antisémites contre l’animatrice. L’enquête est toujours en cours pour déterminer s’il est bien l’auteur des menaces contre la journaliste.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.