En février dernier, un enfant de 10 ans placé en famille d’accueil confie avoir subi des sévices sexuels lors de ses visites mensuelle auprès de sa mère biologique.

« Je vais te montrer comment on fait l’amour »

Devant les enquêteurs du commissariat de Cavaillon, le garçon raconte l’impensable. Lorsqu’il rend visite à sa mère biologique, celle-ci lui déclare qu’il est « en âge » d’apprendre certaines choses : « Je vais te montrer comment on fait l’amour » lui aurait-elle dit avant de lui toucher les parties génitales. La femme de 49 ans lui aurait également montré des photos d’elle nues avec son compagnon.
L’enfant s’est réfugié dans sa chambre après les faits et a attendu que l’assistante maternelle vienne le chercher. A la suite de cet horrible épisode, le petit garçon souffre d’énurésie nocturne et les changements de son comportement inquiets sa famille d’accueil.

10 mois de prison avec sursis

Le 31 août dernier, la mère est passée devant le tribunal correctionnel d’Avignon pour agression sexuelle incestueuse sur mineur de 15 ans par ascendant.

Placée sous curatelle renforcée, la femme de 49 ans nie de façon catégorique les allégations répétées de son enfant. Son expertise psychiatre révèle que la mère de famille de quatre enfants fait preuve d’un manque d’empathie, et qu’est pleine de colère et de blâme envers son plus jeune fils.

Le procureur Olivier Couvignou parle de fait « quasiment impossibles à reconnaître pour une mère ». Il requiert des peines de 8 à 10 mois de prison avec sursis. Me Nathalie Passeron qui représente la mère de la victime, souligne l’absence d’antécédent de sa cliente et de preuve à son encontre. En conséquent, elle plaide la relaxe.

Jugée coupable par le tribunal des faits qui lui sont reprochés, la mère de la victime écope de 10 mois de prison avec sursis et d’une indemnité à hauteur de 1,500 euros de préjudice moral à verser à son fils.


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.