Affaire conclue : une vendeuse craque pour Julien Cohen et ne s’en cache pas

Ce mardi 2 juin, Affaire conclue revenait avec des numéros inédits. Choni, vendeuse originaire d’Espagne, devait donc se tenir loin des acheteurs. Et ce, pour son plus grand malheur puisqu’elle n’a pas caché avoir participé à l’émission rien que pour Julien Cohen.

Choni était des plus motivées lors de sa venue dans Affaire conclue ce mardi 2 juin. La vendeuse souhaitait se séparer d’un théodolite, un instrument de mesure que Julien Cohen collectionne. Et ça tombait plutôt bien puisque c’était surtout pour faire la rencontre de la star du programme que la candidate de 60 ans avait fait le voyage.

Dès le début de son portrait, Choni ne cesse de clamer son admiration et son amour pour le collectionneur : « Je suis ici pour qui ? Pour Julien ! Je n’ai pas d’amoureux et j’aimerais en trouver un comme lui », indique-t-elle. Un objectif bien précis qu’elle était déterminée à atteindre. « Tout le monde sait que je suis venue pour voir Julien, tout le monde est au courant, toute la ville, toute la famille, mon vœu va être exaucé » a-t-elle rajouté. Si elle est restée discrète dans la salle d’estimation, Choni était donc dans tous ses états une fois passée la porte de la salle des ventes.
Draguée par une acheteuse

Face à Julien Cohen, Choni n’a toutefois pas perdu tous ses moyens. Elle a même déclaré devant tous les acheteurs présents – dont Julien – qu’elle ne vivait « que pour lui ». Face à tant d’entrain de la part de la vendeuse, Caroline Margeridon s’est un peu amusée. Elle a notamment affirmé que le confinement avait été bénéfique pour la silhouette de son collègue, bien plus musclée et dessinée qu’auparavant.

Pas mal à l’aise pour un sou, Julien Cohen a joué le jeu et s’est même délecté d’une sévillade, danse originaire du sud de l’Espagne de la part de la vendeuse. Julien Cohen n’aura finalement pas cédé aux avances de Choni : il faut dire qu’il est marié depuis de nombreuses années à Karine et surtout toujours fou amoureux. L’admiratrice de l’acolyte de Pierre-Jean Chalençon ne sera toutefois pas repartie bredouille puisque c’est avec 150 euros dans les poches qu’elle est retournée chez elle !


Ne ratez pas la suite, Veuillez allez à la page suivante pour continuer la lecture.