Après la macabre découverte de l’épouse et des quatre enfants de Xavier Dupont de Ligonnès en 2011, les policiers ont mis la main sur une curieuse liste, dans les affaires du père de famille…

Un e-mail qui donne froid au dos

Depuis bientôt dix ans, le nom de Xavier Dupont de Ligonnès intrigue, fait parler et fait écrire. Ainsi, en juillet dernier, la France entière s’est arrachée deux numéros du magazine Society, justement consacrés à l’affaire. Ces deux hors-série de 77 pages ont rencontré un tel succès, que les deux magazines se sont retrouvés en rupture de stock au bout de quelques jours. Quelques semaines plus tard, c’est M6 qui frappe fort avec sa nouvelle mini-série intitulée Un homme ordinaire, centrée sur Xavier Dupont de Ligonnès incarné par Arnaud Ducret.

Dans son journal en kiosque ce mardi 15 septembre, Le Parisien a alors décrypté les informations vraies des informations fausses, entre les faits qui ont eu lieu et ceux imaginés dans la fiction de M6. On apprend ainsi que grâce à une confidence du réalisateur Pierre Aknine, que Xavier Dupont de Ligonnès avait rédigé une étrange liste, avant que sa famille ne soit tuée.

« On a épluché une masse énorme de messages, de mails. La dernière année, Dupont de Ligonnès en a laissé une centaine, sur un site catholique où il parle de la notion de sacrifice », a expliqué le réalisateur. Et de poursuivre : « On a aussi lu des lettres dont celles qu’il a fait écrire à sa femme. Il avait même rédigé une liste de combien avait coûté chaque enfant depuis sa naissance ! À partir de cela, on a imaginé une scène de manipulation mentale où il la fait culpabiliser ».

Un dîner de famille particulièrement glauque

Xavier Dupont de Ligonnès était le père de quatre enfants. Arthur né en 1990 qui n’est pas son fils biologique, Thomas né en 1992, Anne née en 1994 et Benoît né en 1997. Ces trois sont le fruit de ses amours avec son épouse Agnès. Avant le drame, une amie d’Agnès ainsi que son mari avaient été invités pour un dîner au sein de leur domicile, à Nantes.

Dans les colonnes du magazine Society, Sophie a raconté un moment « épouvantable » pour les invités. « L’ambiance était lourde et glauque. Xavier n’avait rien dit de la soirée », s’est-elle souvenue. L’amie avait eu le sentiment que tout avait été « orchestré » pour démontrer que tout allait bien.